Skip to content
Home » Prévention accident du travail Agents sensibilisants Agent de planning et ordonnancement

Prévention accident du travail Agents sensibilisants Agent de planning et ordonnancement

Fonctionnalités

Collecter, échanger, vérifier

Boostez l’efficacité et la conformité de vos échanges avec les Entreprises Extérieures.

En savoir plus >

Transmettre, former, prévenir

Diffusez vos consignes QHSE et assurez l’ancrage de votre politique de prévention des risques.

En savoir plus >

Analyser, prédire, préconiser

Gardez une longueur d’avance sur les risques et prenez les bonnes décisions pour un objectif 0 accident avec l’IA.

En savoir plus >

Vous accompagner

Nous vous accompagnons tout au long du processus de la digitalisation de votre entreprise.

En savoir plus >

Ils nous font confiance

    Faites-vous rappeler rapidement


    special offers

    Automatisation et sécurisation de vos échanges avec les entreprises extérieures

     

    Créez facilement des processus pour chaque démarche de prévention des risques et chaque entreprise extérieure. Laissez les solutions logiciels de nos partenaires gérer automatiquement les relances et dates de rappel, invitez vos partenaires à collaborer, centralisez vos documents dans un espace sécurisé et pilotez vos opérations de prévention des risques professionnels en toute conformité.

    Facilitation du pilotage de la diffusion de vos consignes de sécurité au travail quels que soient vos publics et usages

     

    Communiquez vos consignes et règles QHSE de façon personnalisée auprès de tous vos publics (entreprises extérieures, transporteurs salariés et nouveaux entrants, intérimaires, visiteurs…) : accueils sécurité, protocoles de sécurité, causeries, recyclage formation, retour d’expérience… et vérifiez leur assimilation grâce à des questionnaires d’évaluation..

    special offers
    special offers

    L’Intelligence Artificielle vous donne les bonnes informations pour agir sereinement dans un objectif ZERO accident du travails

     

    Soyez proactif et exploitez tout le potentiel de vos données métier afin d’améliorer la performance de votre politique de prévention QHSE : évaluation des risques professionnels, analyse des causes profondes d’accidentologie, analyse des comportements, amélioration des mesures de prévention… Mais aussi au delà de votre périmètre métier (indicateurs RH, de production…). Anticipez plus facilement les risques et évitez les dégradations : traitement en temps réel, alertes, préconisations, prédiction de la survenue d’accidents du travail….

    Informations détaillées : Prévention accident du travail Agents sensibilisants Agent de planning et ordonnancement

    Environnement, santé et sécurité, l’ESH est un acronyme pour l’ensemble qui étudie et met en œuvre les aspects pratiques de la protection de l’environnement et du maintien de la santé et de la sécurité au travail. En termes simples, c’est ce que les organisations doivent faire pour s’assurer que leurs activités ne nuisent à personne. Si vous êtes intéressé par beaucoup de détails techniques sur EHS, lisez The Environment, Health and Safety. Si vous souhaitez lire un article très populaire (et souvent controversé) de George Coggan sur la fin de la sécurité, je recommande fortement ce post à partir de 2013
    Analyse des dangers et prise de décision de contrôle critique pour la santé au travail
    Publié par P.A.I.O, le 5 avril 2013, Mise à jour le 6 avril 2018.

    Un danger professionnel est un danger connu sur le lieu de travail. Cela englobe de nombreux types de risques, notamment les risques chimiques, les risques biologiques (biohazards), les risques psychosociaux et les risques physiques. Il est important d’ajouter des risques professionnels en vertu de l’article 6 de la Loi sur la sécurité et la santé au travail à la liste des dangers définis par la Loi sur la santé et la sécurité au travail.
    7. L’employeur n’a pas le devoir de prendre des mesures raisonnables :
    L’employeur n’a pas le devoir de prendre des mesures raisonnables. L’employeur a le devoir de prendre des mesures raisonnables seulement s’il a une raison commerciale de croire que le travail de l’employé peut être effectué de façon sécuritaire et efficace sans avoir recours à une force excessive ou dans des conditions dangereuses, et il n’est pas en mesure de le faire.
    8. Si l’employeur utilise une force irrégulière: L’employeur ne doit pas recourir à une force excessive contre un employé. Cela comprend l’utilisation d’une arme, l’utilisation d’un objet non mortel ou la menace de la force physique. Si l’employeur utilise une force excessive, l’employeur doit consigner et signaler l’incident. Si l’employeur omet de signaler ou d’enregistrer l’incident, l’employeur peut être accusé d’une violation du titre VII de la Loi de 1964 sur les droits civils, tel que modifié. L’employeur est responsable de l’employé dans la plupart des cas pour une demande d’indemnisation que l’employé a subie. Toutefois, si l’employeur a une défense légale valide en ce sens qu’un employeur raisonnable aurait utilisé la même ou la même force dans les mêmes circonstances ou dans des circonstances similaires — et n’a pas rapporté les faits ni empêché l’emploi de la force — le tribunal pourrait permettre au travailleur de recouvrer une partie de toute perte de revenu résultant de la violation du titre VII. Par exemple, un travailleur qui a été blessé ou autrement lésé par l ' utilisation illégale de la force aurait droit à une indemnisation pour les salaires perdus et/ou le salaire ou les prestations.
    9. Si l’employeur crée un environnement hostile: L’employeur ne doit pas créer de milieu de travail hostile avec l’employé ou tout autre membre tiers. Les employés doivent pouvoir partir dans un délai raisonnable, si nécessaire.
    10. L’employeur ne doit pas faire une déclaration fausse ou trompeuse dans une demande de titre professionnel :
    Les déclarations fausses ou trompeuses comprennent des déclarations sur tout titre professionnel que l’employeur cherche à obtenir ou des prestations d’emploi que l’employeur espère offrir à l’employé. Il s ' agit notamment de déclarations selon lesquelles le demandeur doit avoir un diplôme, une licence, une certification ou une autre qualification pour travailler sur le lieu de travail et/ou que le titre professionnel doit être détenu par des membres du même sexe. Les déclarations peuvent être considérées comme une représentation claire et sans équivoque des faits. Comme il est question à l’article 3.4, les fausses déclarations seront traitées comme des allégations du titre VII et seront poursuivies en vertu du titre VII.
    11. Dans certaines circonstances, l’employeur doit faire un renvoi si le renvoi est dans l’intérêt de la sécurité ou du bien-être de l’employeur et est dans l’intérêt de la santé ou de la sécurité de l’employé. Ces circonstances comprennent les situations où le renvoi est nécessaire ou approprié : lorsque la santé ou la sécurité de l’employé est en danger (p. ex., l’employé est en danger après une maladie ou une blessure liée au travail ou lorsqu’un événement majeur menace l’employé). Toutefois, les employés ont le droit d’être informés que leurs préoccupations sont partagées avec la direction, et que les préoccupations de l’employé sont pertinentes à la situation; la santé et la sécurité de l’employé ne sont pas en danger, comme l’exige la norme de « devoir prendre des mesures raisonnables ». Cette exception protège les employés de la peur, de l’intimidation ou de la représailles contre avoir divulgué leurs préoccupations.
    12. L’employeur doit avoir une base raisonnable pour croire qu’un employé a une condition médicale avec laquelle sa santé ou sa sécurité est menacée [article 7.5b)(2a) de la loi].
    13. L’employeur doit prendre des mesures pour corriger ou prévenir tout danger physique ou chimique qui peut constituer une menace directe pour la santé ou la sécurité des employés. Cela comprend des mesures correctives si l’employeur a un souci légitime de protéger la santé ou la sécurité de ses employés, qui ne peuvent être traitées ou corrigées par d’autres méthodes; le défaut de prendre une mesure corrective pourrait compromettre la santé ou la sécurité des travailleurs et pourrait causer des décès ou des blessures graves [article 4.6c) de la loi]; ou l’employeur ne peut s’attaquer à ces risques en achetant ou en réparant du matériel ou en modifiant les conditions de travail.
    14. L’employeur répond à toutes les exigences légales pour toute personne qui cherche à obtenir une licence ou un certificat professionnel : une personne qui cherche à obtenir une licence, à certifier ou à effectuer un examen professionnel est tenue de remplir les conditions suivantes : Pour être un particulier qualifié en tant que demandeur ou titulaire de permis, le demandeur doit détenir une licence professionnelle valide pour une profession donnée d’un ministère ou organisme compétent.
    Doit répondre aux trois exigences suivantes: avoir une éducation appropriée; (A) avoir passé un examen physique qui montre la capacité physique requise pour cette profession; et/ou (B) démontrer la compétence dans ce travail en fonction d’au moins 3 ans

    Un accident du travail, un accident du travail, un accident du travail ou un accident du travail est un événement distinct dans le cadre du travail entraînant une blessure physique ou mentale. Un accident de travail survient généralement lorsqu’un travailleur est blessé ou gravement blessé, mais dans un lieu de travail où de nombreuses personnes sont présentes. Dans la plupart des pays, un accident de travail doit comporter une sorte de blessure physique, mais il n’est pas de défense à un travailleur que le travail était insouciant ou que le travailleur a été distrait par un produit de travail. Chaque fois qu’un travailleur estime qu’il a été blessé par un accident de travail, le travailleur doit communiquer avec un médecin pour l’évaluation et le traitement. Le travailleur peut communiquer avec une infirmière en situation d’accident du travail au Workplace Injury Prevention and Compensation Board (WIPCB) au 800-562-3585. L’employeur a le fardeau de satisfaire aux exigences en matière de santé et de sécurité pour les accidents du travail. Il est illégal pour l’employeur de retenir les prestations de santé et de sécurité d’un travailleur parce que le travailleur est employé par l’entreprise. L’employeur n’a pas à payer un employé ou à présenter une demande d’indemnisation d’un employé, et l’employé n’a pas à demander le remboursement de son employeur pour ses blessures. La blessure doit encore être signalée à l’OMPI, à moins que la santé et la sécurité des autres travailleurs ne soient en péril. Si vous pensez qu’un médecin vous a dit que vous n’avez pas droit à un traitement médical parce que vous travailliez sur un lieu de travail lorsque vous avez été blessé, vous pouvez demander un second avis du même médecin qualifié. Votre plainte peut être déposée en personne sur le lieu de travail ou dans un bureau de comté pour la santé et la sécurité des travailleurs.


      Faites-vous rappeler rapidement